À propos de nous

Notre raison d’être

Notre mission

La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite collaboration avec les réseaux Santé en français de chaque province et territoire, un meilleur accès à des programmes et services de santé en français de qualité pour améliorer l’état de santé de l’ensemble des communautés francophones et acadienne vivant en milieu minoritaire.

Notre vision

La Société et les réseaux contribuent activement à l’épanouissement en santé des communautés francophones et acadienne, vivant en milieu minoritaire, dans un système de santé équitable, respectueux de leurs valeurs culturelles, sociales et linguistiques.

Notre mandat

Soutenant les communautés francophones et acadiennes dans leur action, la SSF s’est dotée d’un quadruple mandat :

  • Mettre en place un réseau de coopération entre les réseaux provinciaux et territoriaux.
  • Favoriser les complémentarités, les regroupements, les mises en commun et les partenariats à l’échelle nationale, de même que faciliter l’échange d’information et la coordination des efforts.
  • Offrir des services techniques et professionnels répondant aux besoins de ses réseaux membres.
  • Représenter, au besoin, les intérêts des réseaux, secteurs ou regroupements ou les appuyer dans leurs propres représentations.

Notre regroupement

Véritable pont entre les communautés et les gouvernements, la Société Santé en français (SSF) est un regroupement national dynamique, qui a pour objectif de promouvoir le développement de la santé en français pour les communautés francophones et acadiennes vivant en situation minoritaire au Canada. La Société Santé en français, c’est le point de rencontre de 16 réseaux régionaux, provinciaux et territoriaux oeuvrant à la concertation des partenaires intéressés à améliorer l’accès à des services de santé en français dans toutes les provinces et territoires où le français n’est pas la langue de la majorité de la population. L’action de la SSF et de ses réseaux membres s’appuie sur la concertation de partenaires tels que les professionnels de la santé, les autorités gouvernementales, les gestionnaires d’établissements de soins, les institutions de formation, et les organismes communautaires.

Notre histoire

À la veille de l’an 2000, divers enjeux sociaux, culturels, économiques et politiques ont porté la question des services de santé en français à l’ordre du jour. Le ministre fédéral de la Santé de l’époque, l’honorable Allan Rock, a alors créé un comité consultatif sur les besoins des communautés francophones en milieu minoritaire. Dans un rapport soumis au Ministre, en septembre 2001, ce comité a proposé une stratégie pour améliorer les services de santé en français pour les francophones du pays. Il venait de mettre au jour un fait plutôt saisissant, à savoir que 55% des francophones hors Québec n’avaient que peu ou pas accès à des services de santé dans leur langue.

Le comité a alors identifié cinq leviers d’intervention : le réseautage, l’organisation de services, la formation et le recrutement de personnel, ainsi que les nouvelles technologies et la recherche. Le comité consultatif a par la suite priorisé trois de ces axes d’intervention, soit le réseautage, l’organisation de services, et la formation. Ces trois priorités se sont retrouvées dans le Plan d’action pour les langues officielles rendu public par le gouvernement fédéral en mars 2003. En lui consacrant une somme de $ 119 millions sur cinq ans, le Plan d’action donne une place de premier plan au secteur de la santé. C’est dans ce contexte que fut créé, en décembre 2002, la SSF. Le congrès de fondation a réuni plus de 125 représentants de toutes les régions du pays et de toutes les catégories de partenaires. Le comité consultatif confia à la Société la coordination des initiatives dans les domaines du réseautage et de l’organisation de services.

Notre gouvernance

Les délégué(e)s au congrès de fondation adoptèrent les statuts et les règlements constitutifs de la Société. La structure décisionnelle de la Société Santé en français vise à assurer la représentation des cinq groupes de partenaires essentiels à l’amélioration de l’accès à des services de santé en français. Ainsi, l’assemblée annuelle des membres est constituée de cinq représentants de chacun des 16 réseaux provinciaux ou territoriaux membres de la Société, soit un(e) représentant(e) pour chaque catégorie de partenaires. La composition du conseil d’administration reflète aussi cette exigence (voir article 4.2 des règlements de la Société). Afin de remplir son mandat, le conseil d’administration s’est doté d’un comité de direction, d’un comité sur la gouvernance, d’un comité des finances et d’audit et d’un comité d’évaluation et de recherche.