Category Archives: Uncategorized

Une toute nouvelle entente tripartite vient renforcer la santé primaire en français au Nouveau-Brunswick

Aucun commentaire 2009 Lectures0

La Société Santé en français félicite la Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick (SSMEFNB) et le Mouvement Acadien des Communautés en Santé du Nouveau-Brunswick (MACS-NB) pour la signature la semaine dernière d’une entente avec le Réseau de santé Vitalité, une des deux régies régionales de la santé du Nouveau-Brunswick. L’entente, d’une durée de cinq ans, porte surl’établissementd’unpartenariatpourunesantéprimairedurable.

À ce sujet, le président de la Société Santé en français, Dr Aurel Schofield, a déclaré : « C’est une excellente nouvelle pour les communautés francophones et acadienne du Nouveau-Brunswick. Il s’agit d’une reconnaissance du rôle essentielle qu’ont à joue les réseaux de santé en français et les communautés dans la planification des services. Je suis convaincu que les expertises uniques développées par la SSMEFNB et le MACS-NB seront un atout important pour le Réseau de santé Vitalité »

Cette entente s’inscrit dans les orientations stratégiques du Réseau Vitalité qui visent à optimiser le virage ambulatoire et communautaire, ainsi que celui vers la santé primaire. Cette collaboration contribuera à améliorer l’accès à des services de santé primaire en français pour les communautés francophones et acadienne du Nouveau-Brunswick.

La Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick (SSMEFNB) représente trois réseaux –membres de la Société Santé en français. Le Mouvement acadien des Communautés en Santé du Nouveau-Brunswick (MACS-NB) est un partenaire essentiel de la Société Santé en français qui agit entre autres comme réseaux-ressource en matière de promotion de la santé à l’échelle nationale.

La Société Santé en français (SSF) et ses Réseaux-membres contribuent activement à l’épanouissement en santé des communautés francophones et acadiennes, vivant en milieu minoritaire, dans un système de santé de qualité, respectueux de leurs valeurs culturelles, sociales et linguistiques.

Lancement de la première Conférence sur les défis en maladies infectieuses dans le Grand Nord

Aucun commentaire 2012 Lectures0

Le Réseau de santé en français au Nunavut (RÉSEFAN) et la Société Santé en français sont fiers d’annoncer le lancement de la toute première Conférence sur les défis en maladies infectieuses dans le Grand Nord, qui aura lieu à Iqaluit du 20 au 23 mars 2015.

Plus de 85 professionnels de la santé sont attendus pour échanger sur les problèmes de santé qui touchent de plein fouet les communautés nordiques, comme les infections ORL et respiratoires, les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), la tuberculose, les infections parasitaires et d’autres encore. En plus d’être endémiques, ces problèmes posent des défis considérables étant donné le manque de ressources caractéristique des régions nordiques.

« Nous sommes particulièrement heureux de la mise en commun des efforts de chacun des partenaires, a déclaré Julie Massicotte, vice-présidente du RÉSEFAN. La grande participation à l’événement et le support financier de nombreux partenaires montrent que la santé des communautés nordiques est un enjeu très important. La Conférence représente donc une occasion inouïe de partage de connaissances et d’expériences pour des groupes de professionnels qui ont beaucoup en commun. »

L’événement est une collaboration entre le Nunavut et le Nunavik, amorcée par une collaboration entre le Département régional de médecine générale du Nunavik et le RÉSEFAN. La conférence se déroulera entièrement dans les deux langues officielles grâce à des services de traduction simultanée. Plus d’une vingtaine de présentations sont prévues. Les conférences d’ouverture et de fermeture seront quant à elles ouvertes au grand public. Elles seront données par l’astronaute David St-Jacques et l’exploratrice Matty McNair.

Plusieurs partenaires sont associés au projet, comme Carrefour Nunavut, le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du Québec, la Régie régionale de santé et services sociaux du Nunavik, les ministères de la Santé et de la Culture & du Patrimoine du Gouvernement du Nunavut et First Air.

Nouvelles formations de premiers soins en santé mentale adaptées aux réalités des communautés francophones vivant en situation minoritaire

Aucun commentaire 1869 Lectures0

La Société Santé en français est fière d’annoncer le lancement de nouvelles formations de premiers soins en santé mentale complètement adaptées pour les communautés francophones vivant en situation minoritaire. Ces formations sont  offertes par la Commission de la santé mentale du Canada et ont été adaptées en partenariat avec la Société.

Une première formation pour les adultes en interaction avec les jeunes (professeurs, coach sportif, animateur de camps, etc.) se tient à Toronto du 16 au 20 mars 2015. Pour l’instant, la formation s’adresse à des instructeurs qui offriront ensuite la formation dans leurs communautés respectives. Une seconde formation sera également offerte à Ottawa en mai 2015 pour un deuxième groupe d’instructeurs. Il s’agira à ce moment d’une formation de base non spécifique aux jeunes.

Au total, la Société Santé en français estime que 10 provinces et territoires seront autonomes pour offrir les moyens nécessaires pour lutter contre la stigmatisation ainsi qu’adresser les problématiques de santé mentale dans des communautés parfois isolées. Bref, près que 600 francophones vivant en contexte minoritaire pourront être outillé  de cette façon.

« En santé mentale, la communication est un facteur de rétablissement, a déclaré Dr Aurel Schofield, président de la Société Santé en français. Pour cette raison, il est crucial d’assurer l’accessibilité et la qualité des services en français en santé mentale. Cette nouvelle formation adaptée aux réalités uniques des francophones vivant en situation minoritaire donne de nouveaux outils aux professionnels de la santé pour mieux répondre aux besoins des communautés. Nous avons hâte d’en voir les retombées. »

En novembre 2012, la Société Santé en français avait lancé ses Orientations en santé mentale en français, qui proposait des moyens pour assurer la qualité des services de santé mentale en contexte minoritaire.

Pour plus d’informations sur les autres formations offertes par la Commission de la Santé mentale du Canada, visitez le www.mentalhealthcommission.ca/. Pour suivre les activités de la Société Santé en français, visitez www.santefrançais.ca/ ou suivez-nous sur Twitter.