Category Archives: Uncategorized

Première rencontre d’échange sur la santé entre les réseaux de santé appuyant les communautés de langues officielles du Canada.

Aucun commentaire 2382 Lectures0

Ottawa, le 15 juin 2015. – La Société Santé en français (SSF) et le Réseau communautaire de santé et services sociaux (RCSSS) ont tenu la semaine dernière, à Québec, la première rencontre de travail de tous les réseaux de santé du Canada, qui appuient un total de près de 2,5 millions de Canadiens. Cette rencontre avait pour but de mettre en commun les réalisations des deux mouvements.

Faits en bref 

L’événement

  • La SSF et le RCSSS cherchent à bâtir de meilleurs liens entre les communautés francophones et anglophones vivant en situation minoritaire.
  • Les deux communautés peuvent apprendre des expériences et des bonnes pratiques de l’autre sur l’accès aux services de santé.
  • La SSF et le RCSSS sont financés par le même programme de contributions aux communautés minoritaires de langues officielles en santé.
  • C’était la toute première rencontre d’échange, guidée par le désir d’en faire encore plus pour les communautés de langues officielles.

 

La santé en français

  • 16 réseaux de santé en français existent d’un bout à l’autre du pays, dans toutes les provinces et territoires à l’extérieur du Québec.
  • La SSF et les réseaux interagissent avec 12 gouvernements provinciaux et territoriaux, en plus du gouvernement fédéral.

Les réseaux de santé anglophones

  • Comme les réseaux francophones, les réseaux de santé du RCSSS appuient la communauté anglophone  vivant en situation minoritaire au Québec.
  • Plus d’un million d’anglophones vivent au Québec. La moitié d’entre eux habitent la région de Montréal.

Citation

« Ce fut un énorme plaisir de prendre le temps de discuter et d’échanger avec nos homologues du Québec. Malgré des réalités différentes, nous partageons des défis semblables et avons tous deux développé une expertise unique. L’échange entre nos réseaux permet d’apprendre des expériences de chacun, et renforce certainement notre action. ». –Aurel Schofield, président, Société Santé en français.

 

Société Santé en français

La Société Santé en français (SSF) et les réseaux de santé en français contribuent activement à l’épanouissement en santé des communautés francophones et acadiennes vivant en milieu minoritaire, dans un système de santé de qualité, respectueux de leurs valeurs culturelles, sociales et linguistiques.

-30-

Contact

Antoine Désilets
Coordonnateur au réseautage et agent de communication
Société Santé en français
a.desilets@santefrancais.ca

Lancement du projet Franco Doc : développer des ressources médicales francophones en milieux francophones minoritaires au Canada

Aucun commentaire 2347 Lectures0

L’Association des facultés de médecine du Canada est fière d’annoncer le lancement du projet Franco Doc qui vise à assurer le développement et le renforcement des ressources médicales francophones dans les facultés de médecine anglophones afin de répondre aux besoins des communautés francophones minoritaires (CFM) à l’aide d’une approche intégrée et interdisciplinaire.

Mené en collaboration avec la Société Santé en français (SSF), le Consortium national de formation en santé (CNFS) et Médecins francophones du Canada (MFdC), Franco Doc vise à identifier et mobiliser les étudiants francophones et francophiles et les outiller pour l’usage du français et l’offre active des services de santé en français. L’objectif est d’augmenter le recrutement des professionnels francophones/bilingues dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) pour bâtir une offre de services de santé sécuritaires en français. « Nous sommes très heureux de pouvoir collaborer avec l’AFMC, SSF, MFdC et le CNFS pour ce projet, a déclaré le Dr Aurel Schofield, chef de projet. Ensemble, nous parviendrons à accroître l’accès aux services de santé dans les communautés francophones en situation minoritaire. Nous arriverons aussi à offrir plus d’occasions d’apprentissage en français aux étudiants en médecine et mieux les outiller pour servir les milieux francophones.»

Dans son rapport de 2007, le Comité consultatif des communautés francophones en situation minoritaire (CCCFSM) rappelait les écarts flagrants quant à l’accès aux services de santé pour les CFM dû au manque de ressources humaines. Dans ce même rapport, le CCCFSM a recommandé une approche globale qui augmenterait le bassin de professionnels de santé parlant le français et aussi conscients des besoins des CFM, en misant d’une part sur une formation initiale en français ancrée sur des expériences dans les milieux des CFM et de l’autre, sur le recrutement et la rétention de professionnels francophones dans ces communautés.

« Nous sommes d’avis que les Canadiens francophones devraient pouvoir recevoir des soins médicaux dans leur langue maternelle, de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique, a conclu la Dre Geneviève Moineau, présidente-directrice générale de l’AFMC. Nous avons confiance que l’équipe chargée du projet, appuyée par nos facultés de médecine et les intervenants des communautés francophones, saura rassembler les ressources nécessaires afin de mobiliser les étudiants francophones et francophiles, les sensibiliser à l’enjeu et leur donner les outils nécessaires pour faire une différence dans leur communauté. »

À propos de l’AFMC :

L’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) représente les 17 facultés de médecine du Canada et est la voix nationale de la médecine universitaire. Notre organisme a été fondé en 1943 et appuie individuellement et collectivement les facultés de médecine canadiennes par le biais de la promotion de l’éducation médicale, de la recherche et des soins cliniques.

Le CNFS lance sa campagne « Dites FRANÇAIS et ça va déjà mieux ».

Aucun commentaire 2798 Lectures0

Le Consortium national de formation en santé (CNFS) lance aujourd’hui sa campagne nationale de promotion « Dites FRANÇAIS et ça va déjà mieux ». Cette campagne vise à promouvoir des ressources offertes sur le Web qui peuvent outiller les professionnels de la santé et des services sociaux afin qu’ils puissent assurer une offre active accrue de services de santé en français de qualité partout au pays.
Formations linguistiques et d’adaptation culturelle, formations à distance, boîte d’outils multimédia, tout cela disponible dans trois portails Web qui ont été conçus pour favoriser et renforcer l’offre active des services de santé en français dans les milieux francophones minoritaires.

« L’offre active, c’est présenter, au premier contact, des services dans la langue de la clientèle, avec confiance et conviction : c’est une question de qualité, de sécurité, d’éthique et d’équité. Les formations et les outils soutenus par le CNFS y contribuent grandement en outillant les futurs professionnels de la santé et les professionnels en poste à cet égard », déclare Mme Lynn Brouillette, directrice exécutive du CNFS.
Tout au long de la campagne, ces trois portails seront accessibles en un seul clic à l’adresse : www.ditesfrancais.ca ainsi que du matériel et des capsules vidéo promotionnels.

« Nous sommes très fiers de la qualité et de la pertinence des portails Web du CNFS et convaincus qu’ils peuvent aider les professionnels et gestionnaires en poste dans les établissements de santé, mais aussi les professeurs, les étudiants et les superviseurs de stages des programmes postsecondaires en santé », ajoutent les coprésidents du CNFS, Mme Lise Bourgeois — présidente de La Cité et M. Allister Surette — recteur de l’Université Sainte-Anne.

Comme toutes les initiatives du CNFS, cette campagne est rendue possible grâce à l’appui financier de Santé Canada dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés.

Le CNFS est un regroupement pancanadien de onze établissements d’enseignement universitaire et collégial, de six partenaires régionaux et d’un Secrétariat national. Le CNFS contribue à accroître l’offre active des services de santé et des services sociaux en français dans les communautés francophones en situation minoritaire par la formation de professionnels, francophones et bilingues, et complémentairement, par la recherche qui se rattache à cette formation et aux besoins en santé de ces communautés. Pour en savoir plus, visitez : www.cnfs.net.